Expulsée, Nathalie Yamb prévient: "Je rentrerai en Côte d'Ivoire..."

Nathalie Yamb prédit son rétour après la victoire de Lider en 2020

Nathalie Yamb expulsée de la Côte d'Ivoire
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 04 décembre 2019 à 11:30 | mis à jour le 04 décembre 2019 à 11:39

Expulsée pour « activités incompatibles avec l'intérêt national », Nathalie Yamb n'entend pour autant pas lâcher prise. Encore plus incisive, la militante panafricaniste n'a pas manqué de lancer des piques au président Ouattara.

Nathalie Yamb prédit son rétour après la victoire de Lider en 2020

« Sous escorte policière et sans son avocat, Nathalie Yamb est conduite à l'aéroport pour y être expulsée ». Ainsi quittait la Côte d'Ivoire, la Conseillère exécutive du Professeur Mamadou Koulibaly, ce lundi 2 décembre, après son audition à la Préfecture de police d'Abidjan. Mais dès qu'elle a atterri à Zürich, l'étoile montante du panafricanisme est montée sur ses grands chevaux pour fustiger la décision des autorités ivoiriennes de l'avoir expulsée de la Côte d'Ivoire.

Dans un tweet publié ce mercredi, Nathalie Yamb a vertement tancé le Président ivoirien. "Alassane Dramane Ouattara a choisi la destination vers laquelle il m’a fait expulser. Mais il ne choisira jamais ma destinée. Je suis africaine", a-t-elle déclaré. Mais loin de s'en morfondre, l'opposante ivoirienne reste convaincue que son retour à Abidjan n'est qu'une question de temps. "En décembre 2020, au lendemain de la victoire de #MamKoul2020, je rentrerai en Côte d’Ivoire pour assister à la passation de charges", a-t-elle prévenu.


À noter que lors du Sommet Russie-Afrique de Sotchi, Nathalie Yamb, militante de Liberté et démocratie pour la République (Lider), a mis à nu les travers de la Françafrique et les méfaits de ce système sur le développement de l'Afrique francophone. Cette sortie lui a valu d'être vouée aux gémonies sur Wikipédia et Facebook.



Facebook
Twitter
email
Whatsapp