Grosse bataille entre 2 ministres de Ouattara, la pomme de discorde

Les ministres Amadou Koné ou Philippe Légré, de qui dépendent les juteux ports ivoiriens ?

Les ministres Philippe Légré et Amadou Koné divisés sur les ports ivoiriens
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 11 décembre 2019 à 16:30 | mis à jour le 11 décembre 2019 à 17:10

Un conflit de compétences a éclaté entre les ministres Amadou Koné et Philippe Légré à propos de la tutelle des Ports autonomes d'Abidjan et de San Pedro. Les ministres en conflit s'attirent, chacun, la couverture pour mieux justifier sa position.

Les ministres Amadou Koné ou Philippe Légré, de qui dépendent les juteux ports ivoiriens ?

« Qui s’occupe des ports ?», telle est l'interrogation des députés ivoiriens qui a soulevé une vive polémique à propos du ministre qui a la responsabilité du Port autonome d'Abidjan (PAA) et du Port autonome de San Pédro (PASP). À l'Assemblée nationale, le ministre des Transports a cru bon de situer la ligne de démarcation au sein du ministère dont il a la charge.

« C'est le décret portant attribution des membres du gouvernement qui l’a indiqué », a déclaré Amadou Koné, avant de préciser « le secrétaire d’État auprès du ministère des Transports est chargé des Questions liées aux affaires maritimes qui lui sont déléguées par le ministre des Transports ». À ce titre, il ne trouve aucun inconvénient à confier certains dossiers du ressort de son ministère au Secrétaire d'État auprès du ministère des Transports.

Cependant, précise le ministre Amadou Koné, « pour tout ce qui n’ira pas au ministère, que ça soit aux Affaires maritimes, comme dans les autres affaires, j’en suis entièrement responsable ». Le Secrétaire d'État chargé des Affaires maritimes, lui, ne l'entend pourtant pas de cette oreille. Philippe Légré rétorque en effet que « le Secrétariat d’État auprès du ministre des Transports, chargé des Affaires maritimes est chargé de l’Assainissement, de la maitrise d’ouvrages d’infrastructures portuaires et fluviales ; la promotion des transports lagunaire et maritime ».

À rebours, le ministère des Transports s’occupe du Transport aérien et terrestre. Cette distinction des attributions est d'autant plus une réalité que le ministre du Budget en a tenu compte dans la répartition des charges et des fonds qui vont avec, notamment la tutelle du port d’Abidjan et celui de San Pedro. « Je ne suis pas là pour prendre le reste des responsabilités de quelqu’un d’autre », s'est-il justifié.


Notons que ce conflit de compétences entre les ministres était prévisible après la mise en place du gouvernement pléthorique d'Amadou Gon Coulibaly début septembre. Les Ports d'Abidjan et de San Pedro étant les deux poumons de l'économie ivoirienne, ceci pourrait bien expliquer cela. Il revient donc au Président Alassane Ouattara et à son Premier ministre de déterminer avec précision les attributions de chaque ministère afin d'éviter ce genre d'incident à l'avenir.




Articles les plus lus