Nathalie Yamb, pourquoi elle a choisi Mamadou Koulibaly

Nathalie Yamb est une farouche opposante du franc CFA
Par K. Richard Kouassi
Publié le 07 janvier 2020 à 11:57 | mis à jour le 07 janvier 2020 à 12:10

Nathalie Yamb, figure de proue de Liberté et démocratie pour la paix (LIDER), un parti politique ivoirien de l'opposition, a eu maille à partir avec le pouvoir d'Alassane Ouattara. La conseillère exécutive de Mamadou Koulibaly, convoquée par la préfecture de police le 29 novembre 2019, a finalement été expulsée de la Côte d'Ivoire pour "activités incompatibles avec l'intérêt national". Désormais établie en Suisse, la Camerounaise n'a pas changé de discours. Invitée sur le plateau de Vox Africa, la "dame de Sotchi" fait des confidences sur son parti et son engagement politique.

Nathalie Yamb explique son choix pour le LIDER

Interrogée par Eugénie Diecky, Nathalie Yamb a répondu aux questions de la présentatrice de la chaine Vox Africa sans fuyant avec le franc-parler qui la caractérise. La conseillère exécutive de Mamadou Koulibaly, membre de LIDER depuis huit ans, a donné les raisons qui l'ont poussée à rejoindre ce parti politique fondé le 22 juillet 2011. Bien avant, elle a livré les motivations du discours qu'elle a tenu à Sotchi, en Russie. "C'est l'habitude. Ce n'est pas un discours qui est nouveau pour moi. C'est un discours que je tiens depuis de longues années. C'est peut-être l'endroit qui était différent", a soutenu l'invitée de Eugénie Diecky, qui s'est définie comme une personne qui "aime dire les choses comme elles sont".


Concernant son adhésion à LIDER, Nathalie Yamb a expliqué qu'elle s'est engagée politiquement qu'avec LIDER. "J'avais des opinions politiques, mais je ne me suis jamais engagée dans un parti. Tout simplement parce que j'ai constaté il y a belle lurette que tout était interconnecté et que ce qui manquait en Afrique, c'était des hommes de conviction, des hommes de vision, qui ont des ambitions pour leur pays, pas pour eux-mêmes", a-t-elle avancé. Elle poursuit pour ajouter que Mamadou Koulibaly représentait à ses yeux l'homme politique qui revêt toutes ses qualités. La "dame de Sotchi" a donc décidé de s'allier à l'ex-président de l'Assemblée nationale ivoirienne afin de conquérir le pouvoir d'État. Nathalie Yamb affirme être convaincue que si Mamadou Koulibaly s'installe à la tête de la Côte d'Ivoire, les choses vont changer.




Articles les plus lus