Tout se complique pour Touré Issiaka, l'agresseur du jeune soroïste

Touré Issiaka aux mains de la justice française

Touré Issiaka, homme de main du ministre Adjoumani
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 27 février 2020 à 18:10 | mis à jour le 27 février 2020 à 18:45

Soumahoro Ibrahim dit Ibra a été violemment agressé, mercredi 26 février 2020, après son altercation avec le ministre Adjoumani. Touré Issiaka qui lui a porté le coup presque mortel court un grave danger en France.

Touré Issiaka aux mains de la justice française

Samedi 22 février 2020, le ministre ivoirien de l'Agriculture et du Développement rural, Kobenan Kouassi Adjoumani, est interloqué en plein Salon de l'agriculture à Paris par un jeune activiste proche de Guillaume Soro.

Mercredi, dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, Touré Issiaka se vantait d'avoir lavé l'affront fait au ministre en donnant une sévère correction au jeune soroïste. Le défenseur du ministre Adjoumani est allé jusqu'à déclarer qu'il assume pleinement son acte, quelles qu'en seront les conséquences.

Ces conséquences ne tarderont d'ailleurs pas à poindre à l'horizon, d'autant plus que des sources concordantes indiquent que l'agresseur a passé sa première nuit au Commissariat du 15e arrondissement de Paris.

Mamadou Traoré, un proche de Guillaume Soro, a par ailleurs publié sur les réseaux sociaux, les chefs d'inculpation retenus contre Touré Issiaka. Il s'agit de :

- Travail dissimulé

- Coups et blessures volontaires dans l’intention de donner la mort

- Utilisation sans carte professionnelle du brassard de sécurité

- Organisation de bandes armées sans statut légal pour semer le trouble à un événement international.


« Avec un dossier comme ça, je ne sais pas comment il va s'en sortir », déclare le proche collaborateur de l'ancien Président de l'Assemblée nationale, avant de conseiller : « Quand on t'envoie il faut savoir t'envoyer. »

A moins que les autorités ivoiriennes dont se dit proche le sieur Issiaka, n'interviennent auprès de leurs homologues français pour que cette affaire soit réglée par la voie diplomatique.

Notons qu'Issiaka Touré est un Ivoirien sans-papier, demandeur d'asile politique en France. Mais l'on s'interroge cependant comment fuir son pays dans lequel on dit être menacé, demander la protection d'un Etat étranger, et se mettre en même temps au service des officiels de son pays d'origine en tant qu'homme de main?