2020: Comment Tidjane Thiam place ses pions dans la sphère politique

Les derniers contacts téléphoniques de Tidjane Thiam

Tidjane Thiam, candidat à la Présidentielle de 2020 ?
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 08 avril 2020 à 16:12 | mis à jour le 08 avril 2020 à 16:35

Démissionnaire de Crédit Suisse, Tidjane Thiam ne chôme pour autant pas. Le polytechnicien s'apprête à intégrer le conseil d'administration d'un grand groupe international. Mais pas que... Il tâte le terrain politique ivoirien en Côte d'Ivoire, son pays, pour voir où poser ses valises.

Les derniers contacts téléphoniques de Tidjane Thiam

Tidjane Thiam a clairement déclaré lors d'une interview que la politique ne l'intéressait pas. Après avoir occupé le portefeuille du Ministère du Plan sous le Président Henri Konan Bédié, le Franco-Ivoirien avoue que la politique n'est pas son truc.

Aussi, s'est-il investi à fond dans le monde de la finance internationale. Directeur général de l'assureur Prudential, puis de Crédit suisse, d'où il a démissionné, le 13 février, Thiam attend de prendre fonction en tant qu'administrateur de Kering, le géant mondial du luxe propriétaire de plusieurs enseignes, dont Gucci, Saint-Laurent, Boucheron ou Romello.

L'Assemblée générale du groupe initialement prévue pour le 23 avril a finalement été repoussée au 23 juin à cause de la pandémie du Coronavirus.

Loin de s'en offusquer, Tidjane Thiam a cependant d'autres projets. Notamment s'offrir un avenir politique dans son pays, la Côte d'Ivoire, à quelque six mois de l'élection présidentielle de 2020.

C'est donc dans cette optique que le technocrate ivoirien s'est lancé dans une série d'appels à certains leaders politiques ivoiriens de premier plan afin de mieux jauger le terrain politique.

La lettre du continent (LC) indique en effet que Thiam a récemment eu des conversations téléphoniques avec Laurent Gbagbo (FPI) et Henri Konan Bédié, deux anciens Présidents de la République, qui nourrissent, chacun pour sa part, des ambitions pour revenir aux affaires dès 2020.

Marcel Amon-Tanoh, démissionnaire du ministère des Affaires étrangères, et qui a aussi des ambitions présidentielles, fait partie des interlocuteurs de l'ancien boss de Crédit Suisse.

Le but de toutes ces consultations, précise notre source, est de "sonder les leaders politiques ivoiriens sur son éventuelle entrée dans l'arène présidentielle".


Le frère cadet d'Augustin Thiam, Gouverneur du District de Yamoussoukro, a pour ce faire, mis en place une shadow team (équipe de l'ombre) pour tester les réactions des acteurs politiques et économiques sur sa candidature.

Cette cellule est constituée de sa sœur Yamousso Thiam, son frère Abel Aziz Thiam et son neveu Ismaël Thiam, qui joueront ce rôle exploratoire. Et ce, avant son retour à Abidjan où il tente d'ores et déjà de se trouver une résidence.

Mais tout ceci ne saurait se faire sans la bénédiction du Sphinx de Daoukro, dont la bénédiction est primordiale, au cas où Tidjane Thiam voudrait s'offrir l'électorat du PDCI-RDA.




Articles les plus lus