Dr Arsène Ouattara: "Nous allons proposer Bédié au Prix Nobel de la paix"

La Fondation Internationale Henri Konan Bédié, créée par le Docteur Arsène Ouattara
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 29 juin 2020 à 19:43 | mis à jour le 29 juin 2020 à 19:43

La Fondation Internationale Henri Konan Bédié, créée par le Docteur Arsène Ouattara, a décidé de proposer le nom du Président Henri Konan Bédié, au Prix Nobel de la Paix pour l’édition de 2021.

Dr Arsène Ouattara: "Pour moi et pour la Fondation, c’est un devoir moral d’immortaliser le Président Bédié et ses œuvres''"

Selon le service de communication de la fondation, c'est à la suite d'une réunion entre son Président et ses représentants résidant en France, que la décision a été prise. La Fondation internationale Henri Konan Bédié envisage de proposer le nom de l'ex-président ivoirien à l'édition 2021 du prix Nobel de la paix. Selon Dr Logossina Ouattara, médecin spécialisé en gériatrie, Responsable Etude et Développement de l'ONG, le Bureau parisien de la Fondation a en effet décidé de faire de ce projet, une priorité absolue au regard de ce que représente le Président Bédié pour l’humanité et ses nombreuses actions en faveur de la paix en Côte d’Ivoire.

Et pour ce faire, Dr Arsène Ouattara qui pilote personnellement cette initiative, a déclaré avoir adressé plusieurs courriers à des parlementaires européens, africains et à des organisations habilitées à proposer des candidatures auprès de l’institution norvégienne en charge de ce Prix. Il a également annoncé que la Fondation a sollicité l’expertise d’un grand cabinet norvégien qui lui permettra de proposer un bon dossier aux responsables du Prix. Interrogé sur les motivations d'un tel projet et ses chances d'aboutir, Dr Arsène Ouattara a fait savoir que le président Bédié a beaucoup d’atouts qui militent en sa faveur.

Pour lui, le charisme de Bédié, le don de sa personne pour la paix chaque fois que cela est nécessaire, constituent autant de raisons pour convaincre le jury du prix. Même s'il reconnaît que ce ne sera pas du tout une partie de plaisir pour l’aboutissement d’une telle initiative, il prévient qu'« aucun obstacle ne nous fera reculer encore moins abandonner».


Car, renchérit-il ''pour moi et pour la Fondation, c’est un devoir moral d’immortaliser le Président Henri Konan Bédié et ses œuvres''. « Ma prochaine mission, ce sont les différentes rencontres que nous entreprendrons très bientôt, mon équipe et moi, dans les différents parlements européens et organisations en attendant l’ouverture des frontières aériennes des pays africains, pour en faire de même afin qu’ils acceptent tous, européens et africains, de porter la candidature de notre repère, à savoir le Président Henri Konan Bédié », a conclu Dr Arsène Ouattara.