Titrologie du 02 juillet 2020 : "Amadou Gon à Abidjan aujourd'hui"

Titrologie : "Des policiers mis aux arrêts", "Concours administratifs, la Secrétaire du Dir-Cab épinglée"

Titrologie du 02 juillet 2020
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 02 juillet 2020 à 08:26 | mis à jour le 02 juillet 2020 à 09:18

La Titrologie de ce 2 juillet annonce le retrour d'Amadou Gon Coulibaly à Abidjan, après un sejour médical de deux mois en France. La candidature de Bédié est au coeur de l'actualité ivoirienne de ce jeudi.

Titrologie : "Des policiers mis aux arrêts", "Concours administratifs, la Secrétaire du Dir-Cab épinglée"

La Titrologie de ce jeudi fait un large écho sur le retour imminent du chef du gouvernement ivoirien en Côte d'Ivoire. "Après un repos médical bien mérité à Paris, Amadou Gon Coulibaly à Abidjan aujourd'hui", annonce d'entrée L'Essor ivoirien. "Amadou Gon, le grand retour du lion", ajoute Le Jour Plus. "AGC totalement guérit", renchérit Le Miroir. Mais en prélude à son retour au bercail, "AGC échange avec Maurice Bandaman", apprend-on de L'Expression. LG Infos jette cependant un gros pavé dans la mare du retour du Premier ministre ivoirien. "Dans quel état de santé Gon revient ?" s'interroge le journal proche de l'opposition.

Le Matin, plaque à sa Une, une prophétie de Jeannot Ahoussou-Jeannot : "Amadou Gon remportera les élections en octobre." Pour Le Rassemblement, c'est donc "La grosse panique dans le camp de Bédié". Et L'Expression, d'expliquer "Comment le PDCI offre un boulevard àAGC". A la première page de L'Inter, un cadre du RHDP enfonce d'ailleurs le clou : "Bédié ne nous fait pas peur." Le Nouveau Réveil reste cependant formel : "Bédié incontesté et incontestable aujourd'hui." Le Quotidien d'Abidjan tire pour sa part la sonnette d'alarme : "Pourquoiça peut exploser à tout moment."

Des suspicions s'élèvent toutefois autour du processus électoral. Le Temps, journal de l'opposition, révèle que "De faux certificats de nationalité fabriqués, la nuit." Depuis Paris, Akossi Bendjo lance l'alerte sur L'Inter : "Nous sommes en train de reproduire 2010." Pendant ce temps, Générations nouvelles, annonce : "Lobognon en danger." Alors que "Soro prépare quelque chose", selon Soir Info. Et le journal indépendant de porter à la connaissance de ses lecteurs que "Des policiers ont été mis aux arrêts".

Après l'attaque de Kafolo, Hamed Bakayoko, ministre ivoirien de la Défense, lance au parents des soldats tués : "Soyez fiers de vos enfants." A propos de la fraude aux concours administratifs de la Fonction publique, Le Mandat nous apprend que "La Secrétaire du Dir-Cab a été épinglée". Concernant la pandémie du Coronavirus, "après l'échec des négociations, la grève maintenue à l'Institut Pasteur".

La note sportive est assurée par L'Essor ivoirien, qui indique : "Ok, pour la tenue de l'AGO de la FIF à Yamoussoukro."