2020 : Sa candidature rejetée au PDCI, KKB veut aller en indépendant

Candidature du PDCI à la Présidentielle : KKB menace Bédié et son parti

Kouadio Konan Bertin (KKB) vs Henri Konan Bédié (HKB)
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 07 juillet 2020 à 10:53 | mis à jour le 07 juillet 2020 à 11:45

C'est un KKB tout en flamme qui proteste contre le rejet de sa candidature par le Comité électoral du PDCI. Le désormais ancien Conseiller de Bédié menace de partir en indépendant à la Présidentielle 2020 si cette décision arbitraire, selon lui, n'est pas reconsidérée.

Candidature du PDCI à la Présidentielle: KKB menace Bédié et son parti

Le 26 juillet 2020, se tiendra la Convention d'investiture du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI). Henri Konan Bédié, président du parti, part en roue libre, car la candidature de son adversaire pour d'éventuelles primaires au sein du parti, a été rejetée au motif que ce dernier a fourni de « fausses pièces et de fausses informations ».

Kouadio Konan Bertin ne l'entend cependant pas de cette oreille. Sur la plateforme Whatsapp de l'Association de la presse étrangère en Côte d'Ivoire ( APECI), l'ancien président des jeunes du PDCI-RDA a exprimé, lundi, toute son indignation face à cette décision.

«Ce comité est tout sauf un comité électoral. C'est un Comité de campagne du candidat Bédié. Ce n'est rien d'autre qu'un comité de censure », a lancé KKB, avant d'ajouter : « Je ne reconnais pas ce comité électoral parce qu'il est loin d'être impartial. Ma requête, c'est mettre en place un Comité paritaire pour réexaminer sérieusement les dossiers des deux candidats dans l'impartialité et dire la vérité. »

Le candidat indépendant à la Présidentielle 2015 n'entend pour autant pas se donner de faux espoirs. Il prépare d'ailleurs une autre issue au cas où son dossier n'était pas réexaminé. « En cas de refus définitif de ma candidature, je n'exclus rien. Mais en accord avec mes amis, nous déciderons de la suite à donner. Mais je pense qu'une candidature indépendante, c'est la chose la plus probable. Une candidature indépendante n'est pas à proscrire », a-t-il menacé.


Voilà donc qui est clair. Avec ou sans le soutien du parti septuagénaire, Kouadio Konan Bertin entend se présenter à l'élection présidentielle du 31 octobre 2020. À ceux qui estiment qu'il joue ainsi le jeu du RHDP, parti d'Alassane Ouattara, KKB leur fait cette piqûre de rappel : « En 2013, quand j'étais candidat au congrès du PDCI il a fallu payer 18 millions FCFA, j'ai payé. Bédié et le PDCI étaient avec Alassane Ouattara. En 2015, j'étais candidat contre Alassane Ouattara, j'ai dû payer là encore 20 millions FCFA. Ouattara était avec Bédié. Qui a donc payé mes 20 millions FCFA en 2015? Il faut arrêter ça. Le but, c'est de décrédibiliser ma candidature en la faisant passer pour un instrument d'Alassane Ouattara contre le PDCI. »