Obsèques de Gon Coulibaly : le ministère de la Santé met des barrières

Obsèques de Gon Coulibaly, le ministère appelle à respecter les mesures barrières
Par K. Richard Kouassi
Publié le 16 juillet 2020 à 13:34 | mis à jour le 16 juillet 2020 à 13:34

Décédé le mercredi 8 juillet 2020, Amadou Gon Coulibaly sera inhumé le vendredi 17 juillet à Korhogo, sa ville d'origine, après avoir reçu un hommage de la Nation ivoirienne. Devant la crise sanitaire de la maladie à coronavirus, le ministère de la Santé et de l'Hygiène publique a tenu à faire des précisions au moment où les Ivoiriens se préparent à conduire l'ex-Premier ministre à sa dernière demeure.

Obsèques de Gon Coulibaly, le ministère appelle à respecter les mesures barrières

Amadou Gon Coulibaly a tiré sa révérence le mercredi 8 juillet 2020. Ce proche collaborateur d'Alassane Ouattara était revenu de Paris après un séjour médical de deux mois. L'ex-Premier ministre ivoirien a suscité beaucoup d'espoir auprès de ses proches, surtout qu'il avait déclaré à sa descente d'avion : "(...) Je suis venu prendre ma place auprès du président pour continuer l’œuvre du développement de la Côte d’Ivoire." Malheureusement, le chef du gouvernement, par ailleurs candidat du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), qui prenait part au Conseil des ministres, a piqué une crise à laquelle il n'a pas survécu. Un véritable choc pour le chef de l'État et ses proches !

Mardi 14 juillet 2020, les autorités ivoiriennes ont organisé une cérémonie d'hommage de la Nation au Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, à l'esplanade de la présidence de la République. Le lendemain, le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix lui a rendu un autre hommage au Parc des sports de Treichville. C'est vendredi 17 juillet que le "Lion" sera porté en terre à Korhogo. Il est clair que les obsèques de l'illustre disparu donneront lieu à de nombreux déplacements vers la région du Poro. C'est dans ce contexte que "le ministère de la Santé et de l'Hygiène publique exhorte les populations présentes à Korhogo au respect scrupuleux des mesures barrières".


"Conscient que cet évènement empreint d'émotions pourrait provoquer la baisse de la garde quant à l'application des mesures barrières contre la covid-19, le ministère de la Santé et de l'Hygiène publique appelle à la vigilance. Des équipes du système sanitaire de la région du Poro ont été mobilisées et déployées sur le terrain à cet effet", peut-on lire dans une note.