Abdoulaye Méité: "Idriss Diallo est celui dont la FIF a besoin"

Idriss Diallo est soutenu par plusieurs anciens Eléphants.
Par Abraham KOUASSI
Publié le 16 juillet 2020 à 17:31 | mis à jour le 16 juillet 2020 à 17:31

Candidat à la présidence de la Fédération ivoirienne de football (FIF), Idriss Diallo peut compter sur le soutien d’Abdoulaye Méité. L’ancien international ivoirien a eu des propos élogieux à son endroit sur les réseaux sociaux.

Abdoulaye Méité encense Idriss Diallo

Ce n’est pas un secret. Abdoulaye Méité, ancien défenseur international ivoirien, est un partisan du candidat Idriss Diallo. Discret depuis la fin de sa carrière, le colosse défenseur central a récemment affirmé son soutien à l’ancien vice-président de la FIF. Dans cette lignée, Abdoulaye Méité a vanté les mérites du candidat Diallo dans un commentaire publié sur les réseaux sociaux.

«C’est le pacificateur, le fédérateur. Il n’y a pas un autre que lui aujourd’hui qui a ses qualités. C’est ce (dont) le football ivoirien a besoin sinon, ça commence à partir dans tous les sens… Le seul qui peut gérer le linge sale », a écrit l’ancien défenseur central passé par l’Olympique de Marseille. Sélectionné à 49 reprises avec l'équipe nationale de Côte d'Ivoire, Méité publie régulièrement des messages de soutien à ses coéquipiers proches comme lui du candidat Idriss Diallo.

Abdoulaye Méité un soutien parmi tant d’autres pour YID

Coéquipier de Didier Drogba à Marseille et en équipe nationale, Abdoulaye Méité n’est pas le seul ancien footballeur international à prendre position en faveur d’Idriss Diallo. Idriss Diallo, leader de la team « YID » peut en outre compter sur les soutiens d’Emerse Faé, Guy Demel, Bonaventure Kalou ou encore Cyrille Domoraud.


Ces positions des anciens Eléphants se confrontent aux choix de Marc Zoro, Barry Boubacar et aussi de Salomon Kalou, favorables à Didier Drogba. Cette situation a fait réagir bon nombre d’internautes partisans de l’ancien capitaine des Eléphants qui espéraient voir tous ses ex-coéquipiers lui apporter un soutien. Cependant, tous l’assurent, ils n’ont aucun problème avec leur ancien coéquipier. C’est aussi et surtout cela la démocratie.