Titrologie du 13 août 2020 : "Daoukro, la ville à feu et à sang, hier"

Titrologie du 13 août 2020
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 13 août 2020 à 08:30 | mis à jour le 13 août 2020 à 08:58

La marche de l'opposition en protestation à un 3e mandat d'Alassane Ouattara cristallise la titrologie de ce jeudi 13 août 2020. La veille, c'était la ville de Daoukro qui a connu une véritable terreur avec des morts, des blessés et de nombreux dégâts matériels.

Titrologie : "Trois morts et plusieurs blessés, dont un gendarme à Daoukro"

À deux mois et demi de l'élection présidentielle de 2020, la tension ne cesse de monter en Côte d'Ivoire. L'opposition ivoirienne a en effet décidé de prendre la rue pour protester contre un 3e mandat d'Alassane Ouattara. "Les Ivoiriens dans la rue, aujourd'hui", annonce Le Temps, pour ouvrir la Titrologie de ce jeudi. Et L'Inter, d'ajouter : "Le retrait de la candidature de Ouattara réclamé, l'opposition durcit le ton." Même son de cloche pour Le Nouveau Courrier, qui barre à sa une : "L'opposition et la société civile sortent la grosse artillerie." Et L'Intelligent d'Abidjan de s'interroger : "Bédié et ses alliés dans une logique de transition ou de boycott du 31 octobre 2020 ?"

Le ton de cette marche a été donné la veille à Daoukro, avec une violence inouïe. n"Insurrection à Daoukro ?" s'interroge Le Jour Plus, avant de dépeindre la terreur de ce mercredi : "La ville à feu et à sang, hier. Le siège du RHDP et le corridor incendiés. Un couvre-feu instauré." Soir Info, abonde dans le même sens en titrant à la première page de son journal : "Daoukro, c'était la terreur, hier. Des populations barricadées, des choses graves annoncées." Dernière heure, indique tout simplement : "C'était gâté à Daoukro, hier." Notre Voie, s'est pour sa part lancé dans le bilan de ces manifestations : "3 morts et plusieurs blessés, dont un gendarme, à Daoukro."

Très révoltée, l'opposition crache ses vérités à Ouattara", titre Le Nouveau Réveil. "Qui veut bruler le pays ?" s'interroge Le Patriote. Et Le Sursaut de tirer sur la sonnette d'alarme : "Attention, les politiciens prennent encore le mauvais chemin." Et Le Matin, de prévenir : "Le RHDP ne cèdera pas à la violence!" Le Mandat, croit savoir que "l'opposition peur d'affronter Ouattara".

La marche nnoncée des jeunes du RHDP a été annulée. Kobénan Kouassi Adjoumani, porte-parole du RHDP, aux jeunes de son parti : "Nous demandons aux jeunes de na pas marcher." Un autre front s'ouvre sur la liste électorale : "L'opposition dévoile de graves irrégularités." Pour les élections à laprésidence de la FIF, le ton est également monté d'un cran. "Election à la FIF, le processus électoral suspendu", annonce Fraternité matin, le journal gouvernemental. Soumahoro Mamadou, membre de la commission électorale prend toutefois le soin de préciser les choses dans les colonnes de Le Mandat : "La candidature de Drogba a été bel et bien validée."





Articles les plus lus