RHDP : Comment Ouattara lutte contre l'influence d'Hamed Bakayoko

Hamed Bakayoko et le patron du RHDP, Alassane Ouattara
Par K. Richard Kouassi
Publié le 15 septembre 2020 à 18:53 | mis à jour le 15 septembre 2020 à 20:00

Au sein du RHDP (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix), Hamed Bakayoko a une influence parfois envahissante. Alassane Ouattara, le maitre des lieux, a trouvé le moyen de réduire la forte personnalité du Premier ministre ivoirien.

Hamed Bakayoko, un peu gênant au sein du RHDP ?

Candidat à la présidentielle d'octobre 2020, Alassane Ouattara laisse discrètement Adama Bictogo gérer sa campagne. Et pourtant, des informations soutiennent que le président sortant a porté son choix sur Hamed Bakayoko pour gérer sa campagne présidentielle. Mais pourquoi l'homme fort du RHDP joue-t-il à ce double jeu ?

La Lettre du Continent croit en savoir davantage sur cette affaire. En effet, dans sa parution du mardi 15 septembre 2020, le média français nous révèle que le chef de l'État a eu plusieurs entretiens avec le directeur exécutif du parti des houphouëtistes pendant son séjour sur les bords de la Seine du 26 août au 6 septembre 2020. Notre source indique que les deux hommes politiques ont saisi l'occasion pour peaufiner leur stratégie de campagne en l'absence d' Hamed Bakayoko.

La Lettre du Continent révèle également qu' Adama Bictogo a en charge la cartographie électorale du candidat du RHDP. Le député d'Agboville a même une place de choix dans le dispositif de campagne d'Alassane Ouattara dans la mesure où il joue le rôle de coordinateur des actions des ministres. Hamed Bakayoko est sans contexte le plus grand perdant devant la montée en puissance de l'ex-ministre de l'Intégration africaine. Et cela n'est pas pour déplaire au patron des houphouëtistes. En effet, il y a bien longtemps qu'Alassane Ouattara a constaté l'influence grandissante du maire d'Abobo au sein de parti politique.

C'est d'ailleurs ce qui l'a conduit à priver le Premier ministre ivoirien de plusieurs dossiers importants qui ont été transférés à Tene Ibrahim Ouattara dit "Photocopie", le frère cadet du chef de l'État, ainsi qu'à Patrick Achi, poursuit le quotidien français. Un fait notable, Hambak n'occupe pas jusqu'à présent le poste de président du directoire du RHDP qu'occupait son prédécesseur, feu Amadou Gon Coulibaly.


Pour rappel, avant la nomination d'Hamed Bakayoko en tant que Premier ministre, en remplacement d'Amadou Gon Coulibaly, brutalement décédé le 8 juillet 2020, Adama Bictogo a été présenté comme le principal cadre du RHDP opposé à cette décision.




Articles les plus lus