Élection présidentielle : Après son vote, KKB clashe Affi et Bédié

KKB, candidat à l' élection présidentielle  de 2020
Par K. Richard Kouassi
Publié le 31 octobre 2020 à 19:38 | mis à jour le 31 octobre 2020 à 19:38

Dans le cadre de l' élection présidentielle du samedi 31 octobre 2020, le candidat Kouadio Konan Bertin dit KKB s'est soumis au droit de vote. À sa sortie du bureau de vote, l'ancien député de la commune balnéaire de Port-Bouët a lancé des piques à l'opposition ivoirienne, notamment à Henri Konan Bédié et Pascal Affi N'guessan.

KBB satisfait de la tenue de l' élection présidentielle

Kouadio Konan Bertin a posé ses valises dans la ville de Lakota, dans le sud-ouest du pays, afin d'accomplir son devoir citoyen. "Je viens d’accomplir mon devoir citoyen dans le village de ma mère (Sérikpalilié / Lakota). J’invite tous les ivoiriens épris de paix à faire comme moi", a écrit le candidat indépendant sur sa page Facebook.

Une fois sorti de son bureau de vote sotué à l'école primaire publique Dispensaire, rapporte notre confrère Abidjan.net, KKB a déclaré avoir pris la décision de "faire la politique autrement et d'être un démocrate". Pour l'ex-président de la jeunesse du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI), le choix du président de la République "se fait dans les urnes par le peuple".

Dans un message clair, Kouadio Konan Bertin a lancé qu'il "y a un temps pour débattre, pour discuter et il y a un temps pour décider". En clair, contrairement à Henri Konan Bédié et Pascal Affi N'guessan qui ont décidé de boycotter l' élection présidentielle, l'ex-député de Port-Bouët a décidé de défier Alassane Ouattara dans les urnes. Il a été très vite perçu par l'opposition comme étant le traitre voulant accompagner le président sortant dans son passage en force.


Il faut noter qu'à Lakota, l' élection présidentielle a été entachée de plusieurs actes de violence. Des urnes ont été incendiées par des individus farouchement opposés à la tenue du scrutin présidentiel. L'information a été confirmée par l'Agence ivoirienne de presse (AIP).




Articles les plus lus