Détention d'Affi: Révolté, le délégué PDCI-Kotobi cogne le Maire d'Arrah

Détention d'Affi: Révolté, le délégué PDCI-Kotobi cogne le Maire d'Arrah
Par David Yala
Publié le 28 novembre 2020 à 19:32 | mis à jour le 28 novembre 2020 à 19:32

Président du Conseil régional du Moronou, Pascal Affi N’guessan est détenu dans un lieu tenu secret depuis son arrestation, début novembre, après l'annonce de la création du Conseil national de transition (CNT).

Moronou: La jeunesse de l'opposition demande la libération de Pascal Affi N’guessan

Un des leaders de l'opposition et porte-parole du Conseil national de Transition (CNT), Pascal Affi N'guessan a été arrêté dans la nuit de vendredi 06 à samedi 07 novembre dans le village d’Abié (département d’Adzopé), à une centaine de Km au Nord-Est d’Abidjan, alors qu’il se rendait dans son fief de Bongouanou (Centre-Est), capitale de la région du Moronou dont-il est le président.

L'arrestation de Pascal Affi N’guessan, suivie de sa détention dans un lieu toujours inconnu du grand public, suscite des inquiétudes chez la plupart de ses proches, surtout dans la région du Moronou dont-il est le président.

Konan Dufu Jules, plus connu sous le nom de Béhanzin, réclame la libération du Président du FPI. Dans une interview vidéo accordée à la presse, le délégué PDCI-Kotobi dénonce la détention prolongée de ce leader de l’opposition et profite pour fustiger l'attitude "méprisante" de certains cadres du Moronou, transfuges du PDCI-RDA, vis-à-vis de leurs "frères" opposants.

Konan Dufu Jules reproche, par exemple, à Madame le maire d’Arrah, Kouamé Badou Harlette, de ne mener aucune action en vue de la libération de Pascal Affi N'guessan dont-elle est pourtant la nièce directe de par son père. Il l'accuse, avec son époux N'Guessan Ahondjon, d'avoir viré au RHDP juste pour des intérêts pécuniaires.

"Vous êtes tous PDCI mais, pour préserver vos arrières, vous avez viré au RHDP. Nous sommes tous des frères. Faisons attention", a-t-il déclaré. Le délégué PDCI-Kotobi s'étonne que le président Alassane Ouattara ait félicité Mme N’guessan Harlette au terme de l'élection présidentielle du 31 octobre 2020 alors qu’il n'y a pas eu véritablement de vote dans le Moronou.

"Dans toute la région du Moronou, il n'y a pas eu d'élection. C'est seulement dans la ville d'Arrah qu'il y a eu des urnes. Mais combien de personnes sont sorties pour voter?", a-t-il interrogé. Selon lui, la région reste unie derrière leurs deux leaders que sont Henri Konan Bédié et Pascal Affi N’guessan.


Pour "Béhanzin", l'actuelle maire de la commune d’Arrah, qui a été élue "grâce au PDCI-RDA"; parti auquel elle a fini par tourner le dos, est à son premier et dernier mandat en même temps.

"Elle doit s'attendre à être vomie lors des prochaines élections pour avoir fait preuve d'ingratitude à l'égard du PDCI-RDA", a-t-il prévenu.






Articles les plus lus