Hamed Bakayoko reconduit PM ? Le mot d'ADO qui trahit le secret

Hamed Bakayoko, Premier ministre ivoirien
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 15 décembre 2020 à 12:15 | mis à jour le 15 décembre 2020 à 12:52

Après avoir assuré l'intérim pendant deux mois, Hamed Bakayoko a été officiellement nommé Premier ministre de la République de Côte d'Ivoire, fin juillet 2019, par Alassane Ouattara. Lors de la cérémonie d'investiture tenue le lundi, le chef de l'État n'a pas manqué de rendre un vibrant hommage à son chef de gouvernement pour le travail qu'il abat à la tête de la primature ivoirienne.

L'heure de la consécration a-t-elle sonné pour Hamed Bakayoko ?

2 mai 2020, alors qu'Amadou Gon Coulibaly est évacué d'urgence en France pour des raisons de santé, Hamed Bakayoko est désigné par le Président de la République pour assurer l'intérim du Premier ministre. Après des soins intensifs à l'hôpital de la Pitié Salpêtrière et un repos médical en banlieue parisienne, le Premier ministre d'alors est rentré au bercail, le 2 juillet. Le Lion du Poro s'écroulera cependant en plein Conseil des ministres, le 8 juillet, pour ne plus se relever.

« Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara, a procédé, ce jeudi 30 juillet 2020, à la signature d’un décret portant nomination de Monsieur Hamed Bakayoko, en qualité de Premier Ministre, Chef du Gouvernement, ministre de la Défense », pouvait-on lire dans le communiqué publié par Patrick Achi, Secrétaire Général de la présidence de la République.

Et depuis, Hambak, comme l'appellent ses intimes, est à la tâche pour porter haut le flambeau à lui transmis par l'ingénieur Amadou Gon. En trois mois de présence à la Primature, Hamed Bakayoko a eu la lourde mission de veiller à la bonne organisation de l'élection présidentielle du 31 octobre 2020. De même, en sa qualité de ministre de la Défense, et surtout ancien ministre de l'Intérieur et de la Sécurité, le Chef du gouvernement a mis un point d'honneur à veiller à la sécurisation du processus électoral.

C'est donc à juste titre qu'Alassane Ouattara a tenu à rendre hommage à son autre "fils" lors de la cérémonie d'investiture. « Je veux remercier également toutes les personnalités et toutes les personnes qui ont travaillé à rendre possible cette élection », a déclaré le chef de l'État, avant de préciser : « Je pense notamment au Gouvernement, dirigé par le dynamique Premier Ministre Hamed Bakayoko et à toutes les Institutions de la République qui ont assumé leur rôle avec responsabilité. »

Après sa prestation de serment, le Président Ouattara nommera un nouveau Premier ministre qui mettra en place son Gouvernement. Avec les propos élogieux d'ADO envers son PM Hamed Bakayoko, l'on est bien tenté de croire que le Maire de la commune populaire d'Abobo pourrait se voir renouveler la confiance du Président de la République.


D'autres sources indiquent cependant que Patrick Achi, ministre d'État, Secrétaire général de la Présidence, par ailleurs Directeur National de Campagne en charge du projet de société du candidat du RHDP, qui a un profil de technocrate, serait la préférence du Président Ouattara pour la mise en oeuvre du Programme « Une Côte d'Ivoire solidaire ».






Articles les plus lus