Feu Amadou Gon Coulibaly, ex-Premier ministre ivoirien décédé subitement le 8 juillet 2020 des suites d’un malaise cardiaque, sera immortalisé ce vendredi en présence du chef de l’ État Alassane Ouattara.

Le président Ouattara procède ce vendredi au lancement de l’ institut de formation politique Amadou Gon Coulibaly

Sa disparition soudaine l’après-midi du mercredi 8 juillet 2020, des suites d’un malaise cardiaque a été un coup dur pour le parti au pouvoir, le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP).

Six mois après cette brutale disparition, Amadou Gon Coulibaly sera honoré à travers la mise en place d’une institution de formation politique qui portera son nom. Une manière pour son parti le RHDP, de graver à jamais dans la mémoire collective, le nom de celui qui, de son vivant, a incarné « l’espoir et le modèle » de toute une génération.

Le lancement de ce projet cher au président Alassane Dramane Ouattara est prévu pour ce vendredi 8 janvier 2021 à Abidjan-Sofitel Ivoire, en présence d’illustres personnalités dont le chef de l’ Etat lui-même.

Au nombre des personnalités annoncées, figurent l’ex-Premier ministre français Jean-Pierre Raffarin et Hery Rajaonarimampianina, ancien Président de la République de Madagascar.

Hakimael Haite, présidente de l’International Libéral, Soumeylou Boubèye Maïga, ancien Premier ministre malien, Sidia Touré, ancien Premier ministre de la Guinée, Pascal Koupaki, ancien Premier ministre et secrétaire général de la présidence du Bénin, sont également annoncés.

Après la cérémonie d’ouverture, doivent suivre des panels de haut niveau avant le cours inaugural qui sera dispensé par Jean-Pierre Raffarin. Dans son fonctionnement, l’Institut de Formation Politique Amadou Gon Coulibaly (IFP-AGC) dispose de plusieurs partenaires techniques comme la Fondation Friedrich Naumann, la Fondation les leaders de la paix et aussi de nombreuses universités de renom.