FPI: Le programme du retour d'exil de Katinan, Pickass et pro-Gbagbo

Ghana : Fin d'exil, bientôt  pour  Katinan, Pickass et les pro-Gbagbo
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 11 janvier 2021 à 17:02 | mis à jour le 11 janvier 2021 à 17:19

Plusieurs personnalités proches de Laurent Gbagbo dont Justin Koné Katinan et Damana Pickass, en exil au Ghana depuis la chute de leur mentor en avril 2011, pourraient regagner Abidjan d’ici à la fin janvier 2021.

Pourquoi Katinan, Damana Pickass et les pro-Gbagbo ont décidé de regagner Abidjan après 9 ans d'exil au Ghana

Peut-être la fin de neuf ans d’exil pour de nombreux responsables du Front populaire ivoirien (FPI), dont Justin Katinan Koné et Damana Adia Pickass, vivant au Ghana depuis la fin du régime des refondateurs? À l’issue d’une assemblée générale tenue samedi dans la capitale ghanéenne, ces barons de l’ex-parti au pouvoir ont envisagé la possibilité d’un retour au pays d’ici à la fin du mois de janvier 2021.

« La coordination a proposé une date de retour comprise entre le 25 et le 31 janvier compte tenu du fait que le retour du Président peut intervenir à tout moment », indique le communiqué final du conclave du samedi 9 janvier. Précisant toutefois que la date définitive sera connue à la suite de la réunion qui aura lieu ce lundi 11 janvier 2021 entre le comité de pilotage dirigé par le premier vice-président de la coordination, Damana Adia Pikass, et le Ghana Refugee Board. « Ce mouvement pourrait se faire par vagues afin que ceux qui ne peuvent le faire dans l'immédiat, puissent s'organiser pour le faire dans la foulée du prochain mouvement », peut-on lire dans la note signée du secrétaire général Idriss Ouattara.

Cette décision de regagner Abidjan, est consécutive au retour probable en Côte d'Ivoire, de Laurent Gbagbo, après son acquittement en janvier 2019 par la Cour pénale internationale (CPI). Ce dernier a d'ailleurs reçu ses passeports (ordinaire et diplomatique) de la part des autorités ivoiriennes qui sont en discussion avec le FPI sur les modalités de son retour au pays.


En liberté conditionnelle à Bruxelles depuis février 2019, l’ancien homme fort d’ Abidjan a hâte de regagner la Côte d’Ivoire, après 10 années d'absence. Des discussions sur les dispositions pratiques de ce retour sont actuellement en cours entre les responsables de la direction du FPI et les autorités ivoiriennes. Pour l’heure, tout semble bien se dérouler.






Articles les plus lus