Africa Sports: Antoine Bahi déçu après les 2 millions FCFA de Gagnoa

Antoine Bahi: ‘’On n’est même pas fier d’être à l’Africa Sports‘’
Par Mael Espoir
Publié le 28 April 2021 à 17:45 | mis à jour le 28 April 2021 à 17:45

Le président du Sporting Club de Gagnoa, Yssouf Diabaté, accompagné d’autres présidents de clubs, ont remis la somme de 2 millions FCFA à Alexis Vagba, le président de l'Africa Sports d'Abidjan, afin de lui permettre de payer ses joueurs. Ce que pense Antoine Bahi.

Antoine Bahi: ‘’On n’est même pas fier d’être à l’Africa Sports‘’

L’équipe de l’Africa Sports s’est livrée à un triste spectacle le samedi dernier au stade Robert Champroux de Marcory avant la rencontre contre l’Afad, comptant pour la 7è journée de la Ligue 1 ivoirienne. En effet, les joueurs ont brandi des banderoles sur lesquelles l’on pouvait lire « Conor (Comité de normalisation : ndlr) on veut notre argent. Normalisation, on a faim » ou encore « Normalisation, rendez notre dû au président Vagba pour nous payer afin de nourrir nos enfants et nos familles ».

Un triste spectacle qui a poussé le président du Sporting Club de Gagnoa, Yssouf Diabaté, a lancé un Sos pour venir en aide à l’Africa Sports. Mardi, accompagné de certains présidents de clubs de ligue 1, Yssouf Diabaté a remis la somme de 2 millions de Fcfa à Alexis Vagba, l’un des dirigeants qui réclament la présidence de l’Africa Sports. Pour Antoine Bahi, l’autre président de l’Africa Sports, c’est une grosse honte de voir le club vert er rouge se retrouver dans une situation pareille

‘’ Cela fait honte. Le Sporting club de Gagnoa vient aider l’Africa Sports d’Abidjan à payer ses joueurs. Ce n’est pas une grande honte ça ? C’est une grande honte. On n’est même pas fier d’être à l’Africa Sports. C’est une insulte aux dirigeants de l’Africa et aux Membres associés ‘’, a-t-il confié à Linfodrome. Antoine Bahi s’est aussi prononcé sur la décision du Comité de normalisation de mettre l’Africa Sports sous administration provisoire.

‘’On attendait cette décision depuis longtemps parce qu’il fallait sauver le club. Moi, je n’ai aucun problème. C’est comme l’histoire du bébé disputé par deux femmes. Il y a une qui demandait qu’on le coupe en deux, et l’autre, a demandé qu’il soit sauvé. Moi, je suis là pour que l’Africa Sports d’Abidjan se porte bien. C’est une très bonne décision. L’image que le club présente aujourd’hui ne nous honore pas. Moi, je ne suis pas fier qu’on me dise que je suis actuellement président de l’Africa Sports. C’est une grande honte. En prenant la décision de mettre le club sous administration provisoire, les ardeurs vont se calmer. Tout le monde va se calmer pour réfléchir à l’avenir du club. Je suis vraiment content. Moi, personnellement. Et cela n’engage que moi. C’est une sage décision. Elle devait venir un peu plus tôt. On devait la prendre très tôt‘’, a-t-il indiqué.




Afficher les commentaires
Articles les plus lus