Côte d'Ivoire: Guillaume Soro salue l'initiative de la plateforme de Bédié

Guillaume Soro et Henri Konan Bédié à Daoukro
Par Emma A.
Publié le 17 décembre 2018 à 16:19 | mis à jour le 17 décembre 2018 à 16:19

Le président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Guillaume Soro, par ailleurs vice-président du Rassemblement des républicains (RDR, parti du chef de l’Etat Alassane Ouattara) arrivé lundi à Daoukro (centre ivoirien) pour une rencontre avec le patron du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (ex-majorité présidentielle) Henri Konan Bédié, a salué l'initiative du projet de plateforme qu'il a initié.

Guillaume Soro à Daoukro "pour partager avec Bédié une vision commune’’ du pays.

"Son excellence Henri Konan Bédié, président du PDCI-RDA a longuement exposé sur le projet de plateforme devant regrouper les partis politiques et les forces vives de la nation ivoirienne. Le président de l'Assemblée nationale a salué l'initiative et en a pris bonne note", indique le communiqué final du tête-à-tête entre les deux personnalités.

Selon le communiqué lu par le directeur de cabinet de Bédié, Narcisse N’dri, lors de cette "rencontre de haut niveau", les deux hommes "ont longuement échangé sur la situation politique nationale et internationale et réafirmé la nécessité de privilégier le dialogue, la négociation et la concertation dans la résolution des difficultés liées à la marche de la Côte d'Ivoire".

Cette rencontre a été incrit par les deux hommes sous le signe de "la consolidation de la paix, de la reconciliation et de la chésion nationale".

Ils souhaitent "que tous les acteurs politiques s'incrivent dans le processus du pardon et de la reconciliation nationale".

Lors de son acceuil au domicile du président du PDCI, son hôte, M. Soro a indiqué y être “pour bénéficier des conseils du président Bédié et pour partager avec lui une vision commune de la Côte d’Ivoire’’.

Bédié qualifie Guillaume Soro de "fils" et "courageux"

Prenant la parole à la suite de Guillaume Soro, son “fils’’, M. Bédié n’a pas tari d’éloges à l’endroit du président de l’Assemblée nationale, le qualifiant de “brave’’ et de “courageux’’.

"Il n'a jamais été soldat, mais il a été à la tête d'une armée, il a combattu et il a gagné le combat", a dit M. Bédié.

Guillaume Soro et Henri Konan Bédié ont convenu de "se voir plus regulièrement afin de conduire à bon port l'ensemble des initiatives pour le triomphe de la paix, la prospérité et de la liberté en Côte d'ivoire".

Fin octobre, le PDCI, qui s’est retiré du Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (RHDP, majorité présidentielle), avait annoncé qu’il discutait avec plusieurs personnalités de l’opposition et M. Soro, en rupture de ban avec son parti, pour la mise en place d’une nouvelle plateforme politique.



Articles les plus lus