Fâché avec Ouattara, un proche de Guillaume Soro: «Gbagbo kafissa »

L'entourage de Guillaume Soro trouve Gbagbo mieux que Ouattara
Par David Yala
Publié le 02 juillet 2019 à 19:00 | mis à jour le 02 juillet 2019 à 19:00

Autrefois, des thuriféraires d’Alassane Ouattara, Guillaume Soro et son entourage sont passés à l’opposition depuis la démission de Soro de la présidence de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire après son refus d’adhérer au RHDP parti unifié dirigé par le Président Ouattara. Dans la publication ci-dessous, Mamadou Traoré, proche du Président du Comité politique, exprime sa déception vis-à-vis du régime d’Abidjan qu’il estime peu enviable à celui passé de Laurent Gbagbo.

« Aujourd'hui Guillaume Soro est dans la posture du peace maker »

(…) Je voudrais vous exprimer ici et maintenant tout mon regret d'avoir contribué directement et indirectement à mettre certains au pouvoir. Hier, nous pensions avoir mené le bon combat qu'est celui de la justice et de l'égalité envers les citoyens. Mais nous ne savions pas que notre combat allait être dévoyé et détourné de son objectif. Nous nous rendons compte aujourd'hui que Laurent Gbagbo n'était pas le monstre qu'on croyait.Il n'était pas parfait. Il n'était innocent dans tous les crimes commis sous son règne. Son refus de reconnaître sa défaite à été a la base de 3000 morts.

Cela, personne ne pourra ma convaincre de son innocence. Il avait commis malheureusement l'erreur de faire de l'ivoirité son mode de gouvernance. C'est pourquoi nous l'avons combattu. Mais aujourd'hui, face à la gestion actuelle du pays, nous commençons à donner raison à nos mamans et à nos soeurs quand en 2011, elles s'exclamaient avec colère et tristesse "Gbagbo kafissa ".Traduction. Gbagbo est mieux. Oui il est mieux car depuis qu'ils sont au pouvoir l'ivoirité revient en force. Pire, il est renforcé par une autre forme d'ivoirité plus nuisible que la première qui écrase à la fois les gens du Nord et ceux du Sud qui ne regardent pas dans la même direction que les tenants actuels du pouvoir.

Depuis qu'ils sont au pouvoir, la distribution des cartes nationales d'identité s'est arrêtée. Et pourtant c'est ce projet qui faisait partie de leurs revendications quand ils étaient dans l'opposition. Pour confectionner les passeports, ce sont les mêmes tracasseries qui existaient auparavant qui continuent. La situation de nos populations du Nord s'est dégradée avec la mévente de leurs produits de rentes que sont le coton et l'anacarde. Elle s'est encore dégradée avec la pénurie d'eau potable qui sévit dans leurs villages Aujourd'hui, ils refusent avec fracas la gratuité de la carte nationale d'identité proposée par les députés soucieux de la misère sous laquelle croulent nos populations.

Et une fois encore, je demande pardon aux ivoiriens qui ont souffert de notre bêtise d'hier. On ne nous y prendra plus. Mais il faut que les gens sachent qu'hier, tous ceux qui se sont installés au pouvoir par les armes l'ont perdu par ces mêmes armes. Nous, hommes de Guillaume Soro, n'envisageons pas d’obtenir le pouvoir de cette manière contrairement à ce que certains veulent faire croire. Nous avons mûri. Nous avons tiré beaucoup de leçons de nos erreurs du passé. Aujourd'hui Guillaume Soro est dans la posture du peace maker, c'est à dire du faiseur de paix après avoir déclenché la guerre. Il a pour ambition de faire de la Côte d'Ivoire, si les ivoiriens lui accordent leur confiance, un Rwanda bis.

"Longue vie pour assister à cette renaissance de la Cote d'Ivoire avec Guillaume Soro en Octobre 2020"

C'est à dire un pays où les ivoiriens ne se distingueront plus à travers leurs noms de famille et leur groupe ethnique. Un pays où les ivoiriens amorceront le processus de l'État nation. Un pays où personne ne sera exclu de la compétition présidentielle à travers des artifices juridiques taillés sur mesure. Paul Kagame fut un rebelle. Il est issu du peuple qui se sentait marginalisé et qui a été contraint de prendre les armes pour se défendre. Aujourd'hui, il est mieux placé que quiconque pour connaître les désastres d'une guerre. C'est pourquoi il a amorcé des réformes qui ont hissé aujourd'hui son pays au rang des pays africains modèles.

Telle sera la gestion de Guillaume Soro, l'ex rebelle comme Paul Kagame, lorsqu'en 2020, il accédera au pouvoir. Qui parmi les acteurs politiques qui ont brûlé le pays avec leur guerre des héritiers a demandé pardon aux ivoiriens comme le fait en ce moment Guillaume Soro ?
 Personne. Qui parmi eux a eu l'humilité de Guillaume Soro en reconnaissant ses erreurs passées et en demandant pardon aux ivoiriens pour cela ? 
Personne. Je pense qu'il est enfin temps de tourner la page des guerres des héritiers pour ouvrir avec Guillaume Soro la page de la guerre des self made men c'est à dire des hommes qui se sont construit sans compter sur un quelconque héritage.


Que Dieu nous donne une bonne santé et une longue vie pour assister à cette renaissance de la Cote d'Ivoire avec Guillaume Soro en Octobre 2020. Je l'ai dit il y a peu. Nous ne ferons plus palabre de quelqu'un. Nous ferons palabre pour nous même et cela, dans les urnes et non à travers les armes comme on veut le faire croire. Ainsi, nous sortirons définitivement du cycle infernal du règlement de comptes, de l'ingratitude et de la haine entre ivoiriens. Cette haine qui s'est installée depuis que certains hommes politiques ont décidé d'avoir le pouvoir à tout prix.

NB: Les titre, sous titres et chapeau sont de la rédactio