Guikahué livre des secrets sur le séjour d'Henri Konan Bédié à Paris

Le Pr Guikahué a livré un du voile sur le séjour de Henri Konan Bédié en France
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 03 juillet 2019 à 19:55 | mis à jour le 03 juillet 2019 à 19:55

Le Professeur Maurice Kakou Guikahué, secrétaire exécutif en chef du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI-RDA), a levé un coin du voile sur le départ en France, le lundi dernier de l'ancien président ivoirien Henri Konan Bédié.

Guikahué livre des secrets sur l'agenda d'Henri Konan Bédié en Europe

On en sait un peu plus sur les raisons du séjour à Paris de l'ancien président ivoirien Henri Konan Bédié. Le président du Parti démocratique de Côte d'Ivoire qui est apparu ces derniers jours, très critique contre son ancien allié au sein du groupement politique du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie (RHDP), le président Alassane Ouattara, s'est envolé pour l'hexagone pour des raisons aussi bien personnelles que politiques.

"Le président est parti en France. Vous savez qu'en 2018, il n'a pas pu bouger. Donc, il est parti en France pour en même temps se reposer et travailler, faire beaucoup de choses. Dans les jours qui suivent, vous verrez ce qu'il fait en France. Il a un agenda très chargé. Et dans les jours qui viennent, vous allez le découvrir", a indiqué Maurice Kakou Guikahué sur les raisons du séjour Parisien du Sphinx de Daoukro.

Pour rappel, le patron du PDCI-RDA est arrivé à Paris le matin du 2 juillet 2019 en provenance d’Abidjan avec son épouse Henriette Bédié. Il a été accueilli à sa descente d’avion par l’Ambassadeur de Côte d’Ivoire en France, Charles Gomis, et par de nombreux dignitaires de son parti dont Noël Akossy Bendjo, ex-maire du Plateau et secrétaire exécutif actuellement en exil en France.


Le Sphinx de Daoukro, devrait présider la remise du prix Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix, au lauréat 2019, le Premier ministre Éthiopien Abi Ahmed. Une rencontre au sommet serait également prévue à Bruxelles entre le président du parti septuagénaire et l'ancien locataire de la prison de Scheveningen, Laurent Gbagbo. Les deux anciens chefs d'État qui envisagent d'unir leurs forces pour ''chasser'' du pouvoir Alassane Ouattara, discuteront certainement des modalités de la mise en place de la plateforme de l'opposition ivoirienne prônée par Henri Konan Bédié.



Facebook
Twitter
email
tel