Incendie du marché de Bouaké : Djibo Nicolas, "Ça fait mal au cœur"

Incendie du marché de Bouaké, le maire parle
Par K. Richard Kouassi
Publié le 28 août 2019 à 15:40 | mis à jour le 28 août 2019 à 16:05

Mardi 27 août 2019, un incendie s'est déclaré au grand marché de Bouaké, ville du centre de la Côte d'Ivoire. Les flammes se sont signalées aux environs de 2 heures du matin. C'est la seconde fois que ce marché brûle. Face à ce drame, Djibo Nicolas, le maire de la ville, a exprimé sa tristesse.

Incendie du marché de Bouaké, le maire parle

La date du mardi 27 août 2019 est une date noire pour la ville de Bouaké. Et pour cause, ce jour-là, le grand marché de ladite localité a brûlé. L' incendie, dont l'origine demeure pour l'heure inconnue, s'est déclenché vers 2 heures du matin, comme l'ont confié certains témoins. Si le bilan ne fait pas état de perte en vies humaines, d'énormes dégâts matériels ont été signalés.

À en croire APA qui cite des sources sur place, le feu est parti du marché d'oignons avant de s'étendre aux magasins situés non loin. Intervenant sur les ondes de RFI, Djibo Nicolas, maire de Bouaké, est revenu sur les circonstances du drame. "Plusieurs magasins ont pris feu simultanément. Ce n'est pas tout le marché des oignons qui a brûlé.

Il y a environ un tiers de la superficie du marché des oignons qui a brûlé. Le début de la zone réservée aux volailles a pris feu, mais la zone réservée aux volailles n'a pas entièrement brûlée dans la mesure où les commerçants ont pu anticiper enlevant les tôles de leurs magasins pour ne pas que le feu prenne leurs magasins", a dit le premier magistrat de la deuxième ville de Côte d'Ivoire.


Poursuivant, le maire de Bouaké a laissé entendre : "C'est pour cela que grâce à la prévention des commerçants et des pompiers, nos dégâts ne se limitent en superficie qu'au tiers du marché... Ce marché qui a brûlé il y a 20 ans et ce qu'il en reste allait partir totalement encore ce matin. C'est vraiment catastrophique. Ça fait mal au cœur".




Articles les plus lus