Présidentielle 2020: KKB en mission commandée pour affaiblir Bédié?

KKB est décidé à affronter son
Par K. Richard Kouassi
Publié le 16 septembre 2020 à 12:40 | mis à jour le 16 septembre 2020 à 13:03

Kouadio Konan Bertin, plus connu sous le nom de KKB, est en lice pour la présidentielle du 31 octobre 2020. Ancien président de la jeunesse du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI), l'homme politique ivoirien se lance de nouveau dans la course à la conquête du fauteuil présidentiel. Contrairement en 2015, l'ex-député de Port-Bouët est face à son "père", Henri Konan Bédié, le candidat du plus vieux parti politique du pays.

Le duel KKB-Bédié aura bel et bien lieu

Pour la première fois de l'histoire, Kouadio Konan Bertin dit KKB se prépare à défier son "père" Henri Konan Bédié dans les urnes à l'occasion de l'élection présidentielle d'octobre 2020. Le dossier de candidature de l'ancien député de la cité balnéaire de Port-Bouët a été validé par le Conseil constitutionnel, présidé par Koné Mamadou. Et pourtant, il avait promis de soutenir la candidature du président du Parti démocratique de Côte d'Ivoire.

"Je crois qu’on se connait dans ce parti. J’ai dit au grand jour ma position sur quand même une chaine de télévision internationale comme TV5. Dans l’organe proche du parti, « Le Nouveau Réveil », également, je l’ai réitérée. Est-il encore besoin de le redire aujourd’hui ? Je l’ai dit et je le répète, si le président Bédié est candidat, et j’ai même ajouté, s’il fait appel à moi, je l’accompagne. Et j’ai ajouté aussi, s’il n’est pas candidat, je suis candidat. Voilà ce que j’ai dit. Cette position-là n’a pas varié. Si le président Bédié est candidat, je le soutiens. S’il n’est pas candidat, je suis candidat. Cette position n’a pas varié. C’est ce que les militants du PDCI-RDA et les Ivoiriens doivent retenir", s'était prononcé KKB le 15 juin 2020 dans les colonnes de Le Nouveau Réveil.

Un mois plus tôt, Kouadio Konan Bertin avait déclaré qu'Henri Konan Bédié était son candidat à la convention nationale d'investiture. "Bédié sera désigné comme le candidat du PDCI-RDA pour la prochaine élection présidentielle d'octobre, et c'est ce que je souhaite", avait-il martelé. Mais contre toute attente, KKB a déposé son dossier en vue d'être élu candidat de son parti politique. Mais sa candidature a été rejetée par le comité électoral du PDCI. Très remonté, l'ancien président de la JPDCI a décidé de se lancer dans la course à la présidentielle en tant qu'indépendant.


Selon l'avis de certains observateurs de la scène politique, KKB représente en réalité le véritable adversaire de Bédié à la joute électorale. En effet, soutiennent-ils, le natif de Lakota est une menace pour le candidat du PDCI en ce sens qu'il grignotera sur l'électorat du parti septuagénaire. Ainsi, Kouadio Konan Bertin est susceptible de rallier des militants à sa cause et affaiblir le "sphinx" de Daoukro.




Articles les plus lus