Après Daoukro, des casseurs s'invitent à la CEI Bongouanou, chez Affi

Après Daoukro, des casseurs s'invitent à la CEI locale de Bongouanou
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 27 octobre 2020 à 19:02 | mis à jour le 27 octobre 2020 à 19:02

Le siège régional de la CEI à Bongouanou, fief du candidat Pascal Affi N’guessan, a été vandalisé, cet après-midi du mardi 27 octobre 2020, apprend-on de sources présentes dans cette localité de l'est de la Côte d'Ivoire.

Bongouanou: Des inconnus saccagent le siège local de la CEI

Après Bocanda, la veille, et Daoukro, ce mardi matin, le siège local de la Commission électorale indépendante (CEI) de Bongouanou, a été pris d’assaut, l’après-midi du mardi 27 octobre, par des individus non encore identifiés.

Le bilan de leur passage fait état de destruction du matériel informatique et des cartes d’électeurs. Cet incident intervient dans un contexte de crise socio-politique suscitée par la candidature du président Alassane Ouattara à l'élection présidentielle du 31 octobre 2020.

L'opposition a lancé un mot d'ordre de désobéïssance civile et de boycott actif du processus électoral en cours. Selon les candidats Henri Konan Bédié et Pascal Affi N’guessan, il s'agit d'empêcher par tous les moyens "légaux", le convoyage du matériel électoral, l’affichage des listes électorales ainsi que l’empêchement de l’opération de retrait des cartes d’électeurs.


L'objectif étant de contraindre le président Alassane Ouattara à reporter l'élection du 31 octobre et d'obtenir le retrait de sa candidature pourtant validée par le Conseil constitutionnel. Outre la candidature d'Alassane Ouattara, l'opposition réclame la réforme de la CEI et la dissolution du Conseil constitutionnel considérés inféodés au RHDP (parti au pouvoir).




Articles les plus lus