Doumbia Major : "Bédié doit quitter la tête du PDCI"

Doumbia Major :
Par K. Richard Kouassi
Publié le 26 décembre 2020 à 13:44 | mis à jour le 26 décembre 2020 à 15:05

Doumbia Major vient encore de sortir les griffes contre Henri Konan Bédié, le président du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI). L'opposant ivoirien très actif sur les réseaux sociaux, a fait une sortie musclée sur Facebook. Il demande à l'ancien chef d'Etat ivoirien de tirer les conséquences de la récente élection présidentielle et de quitter la présidence du plus vieux parti politique de Côte d'Ivoire.

Doumbia Major: "Si Bédié ne démissionne pas, les militants responsables du PDCI doivent lui indiquer la porte de sortie"

Henri Konan Bédié s'était engagé à conquérir le pouvoir d'Etat 21 ans après sa chute. L'homme politique ivoirien qui a été renversé le 24 décembre 1999 par une junte de jeunes militaires, a toujours rêvé de s'installer de nouveau au palais présidentiel.

D'ailleurs, au cours d'une interview accordée à Jeune Afrique en septembre 2019, l'ex-chef d'Etat déclarait que son retour au pouvoir "serait une revanche, mais il n’y aurait pas de vengeance", car ce serait lui rendre justice.

Candidat à l'élection présidentielle du samedi 31 octobre 2020, Henri Konan Bédié dont le dossier a été retenu par le Conseil constitutionnel, a finalement décidé de ne pas prendre part au scrutin présidentiel.

Aux côtés de Pascal Affi N'guessan, le candidat du Front populaire ivoirien (FPI), il avait appelé les Ivoiriens au boycott de la présidentielle. Il dénonçait la candidature d'Alassane Ouattara qu'il juge illégitime et illégale.

En fin de compte, Alassane Ouattara, représentant le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), est réélu face à Kouadio Konan Bertin dit KKB avec le lourd score de 94,27 %.

Pour Doumbia Major, la victoire d'Alassane Ouattara pour un 3e mandat à la tête de la Côte d'Ivoire est un échec pour Henri Konan Bédié. Le président du Congrès panafricain pour le renouveau (CPR) estime que "quand on a perdu une élection présidentielle à la tête d'un parti, le bon sens et le sens de la responsabilité voudraient qu'on démissionne".

Pour Doumbia Major, le "sphinx de Daoukro" doit quitter la tête de son parti politique "par dignité", et "laisser d'autres acteurs de ce parti, essayer leur stratégie".


Il ne manque pas de s'en prendre à Pascal Affi N'guessan "dont l'idée de CNT a été un échec lamentable". Selon lui, le député de Bongouanou "devrait lui aussi en tirer les conséquences et laisser son parti coquille vide être géré par quelqu'un de plus futé !".

"Nous attendons la démission de Bédié. S'il ne le fait pas, les militants responsables du PDCI doivent lui indiquer la porte de sortie : il a échoué. Dans tous les cas, Bédié a tenté un coup d'État qui va salir le PDCI pour le reste de la vie du parti : il doit être sanctionné", a conclu Doumbia Major dans un texte publié sur Facebook.






Articles les plus lus